Vous ne pouvez pas créer de nouvelle commande depuis votre pays : United States

L'hygiène : en voilà un gros dossier !
Il faut penser à tout : les sols, les murs, les instruments et accessoires, les machines, laver, nettoyer, désinfecter, protéger... faisons un point rapide sur la question hygiène.

Pour commencer, l'hygiène des mains, avec deux écoles : les inconditionnels des gels hydroalcooliques, et les autres.
Pour "les autres", Dermaphex propose une mousse désinfectante pleine de qualités. En plus de sa propriété désinfectante, elle est très économique par son utilisation avec de 2 à 3 fois moins de quantité qu'avec d'autres produits habituellement nécessaires. Elle est sans alcool (ne pique pas) sans parfum, sans paraben, et sans humidité résiduelle après utilisation.
Vous ne l'avez pas encore essayée ?!

Viennent ensuite les sols et les murs. Choisissez un nettoyant détergent économique (diluable), pratique et efficace. Les produits Anios sont parmi les meilleurs. Dans le cas présent, nous vous recommandons ANIOSUF ND PREMIUM

Penser à mettre des gants, bien sûr, mais lesquels ? Tellement de choix possibles !!! D'abord la matière : vinyle ? latex ? polyéthylène ? nitrile ? Et après, poudrés ou non poudrés ????

Un conseil ? Utilisez des gants confortables, à votre taille, avec un toucher fin, qui ne vous gêneront pas lors de vos manipulations, que vous réussirez à retirer et à mettre facilement.
Après avoir testé des gants de toutes matières, mes préférés sont les gants en nitrile, confortables, sensibles au toucher, bien ajustés. Ils sont également une barrière aux allergies, notamment au latex. Bien évidemment non poudrés, ne serait-ce que pour éviter que cette "poudre" ne se dépose sur tout votre espace (matériel et personnes) chaque fois que vous remplacer vos gants, à savoir très souvent ! 


Un rappel : n'oubliez pas les masques de protection, ô combien utiles.

Après les sols et murs, les surfaces. Simplicité, efficacité : un diffuseur de mousse nettoyante virucide s'impose

Pour les instruments et accessoires, il est sage de les désinfecter, après nettoyage, dans un bac à ultrason sans oublier le nettoyant détergent qui va avec, bien sûr.

Mais attention, si vous utilisez des accessoires en acier (buses, manchons, etc.), il faudra aussi les autoclaver.
La solution Marco Polo Tattoo
pour éviter l'autoclave, gagner du temps et faire des économies, c'est d'utiliser des produits dits "jetables",  "à usage unique".

Pour les machines, il est sage de les protéger avec des housses jetables . Elles seront ainsi à l'abri des projections diverses, certes, mais aussi des risques de contaminations croisées. Les câbles, pour les mêmes raisons, méritent des manchons de protection

Une petite pensée pour les draps d'examen, et surtout les essuie-mains (préférez les formats pratiques et économiques) qui seront de tous vos combats (nettoyage, essuyage...mouchage).

Quelques abaisse-langues, qui peuvent servir de supports à cups si vous utilisez de la crème lubrifiante pour autre chose que pour la peau de vos tatoués, une ou deux pissettes à disposition,quelques pansements de protection (des tatouages et des vêtements des personnes fraîchement piquées qui prennent soin de leur cicatrisation en milieu humide sans le désagrément des soins post-tattoo), il ne vous manque plus que les collecteurs d'aiguilles (...et quelques détails) et vous pouvez commencer à préparer vos machines.

Et pour la peau de vos tatoués, plusieurs alternatives avec notamment l'incontournable Hustle Butter Deluxe ® que vous pouvez utiliser avec des pansements de protection tattoo. Pour les précurseurs qui souhaitent apporter du confort à la cicatrisation, nous conseillons le spray cicatrisant Marco Polo Tattoo Xérolan, à base de lanoline, aussi utilisé comme barrière protectrice en post-opératoire, gage d'efficacité incontestable !

N'hésitez pas à m'appeler pour vos demandes de renseignements ou de précisions.